Col des Rochilles
Quand j'ai bien profité de l'endroit, je me décide enfin à redescendre, en pensant qu'un jour, je vais bien finir par terminer mes sorties à la frontale (encore faudrait-il que j'en prenne une) car, j'ai tendance à oublier que l'hiver les jours sont courts et c'est quasiment au coucher de soleil que j'arrive en vue de la voiture; pourtant il n'est que 16 heures.
 
Alors à vos raquettes; si vous connaissez les Rochilles l'été, il serait dommage de ne pas y goûter l'hiver.
Le camp est maintenant dépassé et, si souvent la montée pourrait aisément de faire sans mettre les raquettes, c'est à partir d'ici que je me dis que, finalement j'ai bien fait de les prendre, car on s'enfonce dans la neige facilement. Au col, je prends l'inévitable photo avec dans l'alignement, le camp militaire et les Aiguilles d'Arves et quelques dizaines de mètres plus loin, j'ai une vue sur le lac du Gran Ban entièrement recouvert.
Le camp des Rochilles; en suivant la ligne de crête depuis la gauche, le deuxième creux représente l'arrivée au col.
 Un petit regard sur le chemin parcouru                                                            
Les vues de dessus représentent, - Le départ sur la route,  encore à l'ombre à 10 heures du matin, face à la roche Olvéra, -  ensuite vue sur la crête d'Argentière avec à sa droite la Haute Parée (qui se trouve face au parking que l'on ne voit plus) et qui coince avec la roche Olvéra la combe de Mortavieille. La photo face au descriptif montre l'arrivée à Plan Lachat et ensuite la montée très douce à cet endroit sur les Mottets et enfin face aux chalets, la grimpée par la piste militaire, on peut en deviner les virages renforcés. C'est maintenant le plus fort du dénivelé qui commence et si vous ne voulez pas trop le sentir dans les jambes, vous serez peut-être tentés de suivre la piste constamment mais, ça risque quand même d'être un peu plus long.
 
            Altitude départ Bonnenuit    :  1760 m.
                       "       Col des Rochilles  :  2496 m.
                Dénivelé                                  :    736 m.
                Temps de marche aller        :   3 heures 30 environ
 

Inutile de déployer les cartes pour se rendre au parking ou pour effectuer la randonnée; il suffit de prendre la direction de Valloire, les Verneys et continuer jusqu'au bout de la route ouverte à cette époque de l'année, un peu au-dessus du hameau de Bonnenuit.
La suite est assez simple; suivre la route à pied bien sûr, jusqu'à Plan Lachat, puis à gauche direction les Mottets et suivre la piste militaire qui monte en serpentant  au camp des Rochilles. À partir du camp, le col n'est plus très loin et en une petite demi-heure le but est atteint.
Lors de la montée par la piste, vous pourrez en observant bien, couper de temps en temps tout droit si le coeur vous en dit, afin d'éviter pas mal de marche pour pas grand chose.